Home

« Triste de constater qu’issu de parents victimes d’un holocauste on puisse en perpétrer un autre (sur un peuple complètement innocent des atrocités subies!). Cela montre à l’évidence qu’on n’a rien compris, qu’on n’a pas su sortir du cycle victime / bourreau (ce qui augure d’un bien mauvais futur).

Le spectacle du « fort » s’acharnant sur le faible est insupportable pour qui une vie en vaut une autre, cela rend le « fort » hideux à la face du monde. Au-delà d’un quelconque parti pris, la seule « comptabilité » de pertes asymétriques distingue clairement l’agresseur de sa victime.

Par la barbarie mise en oeuvre, Israël (cautionné par une grande majorité de son peuple) légitime les violences que ses pères ont subies. Surfant sur une identification collective « d’éternelle victime » qui induit une forme de paranoïa auto réalisatrice, les dirigeants de ce pays veulent imposer leur loi (celle du plus fort) aux palestiniens, sans considération de leurs droits.

Alors que la communauté internationale devrait leur faire barrage, mue par des considérations plus affairistes qu’humanitaires, de par des déclarations purement incantatoires, celle-ci les conforte dans leurs crimes de guerre. Je n’y peux malheureusement pas grand chose, mais a minima, qu’on arrête de se voiler la face et de défendre l’indéfendable ! plus de 1300 morts en moins de 20 jours, ce n’est pas un combat c’est une boucherie !!!

« Un million et demi d’êtres humains, la plupart d’entre eux des réfugiés abattus et désespérés, vivent comme dans une prison géante, terrain fertile à un nouveau cycle de violences sanglantes. Le fait que le Hamas puisse être allé trop loin avec ses roquettes n’est pas une justification à la politique israélienne des dernières décennies, pour laquelle l’État hébreu mérite une chaussure irakienne au visage. »

Que les choses soient claires, mon indignation serait la même si le peuple juif subissait aujourd’hui le sort du peuple palestinien. Et mon soutien est à l’identique pour tous les peuples opprimés de cette planète. Il semblerait donc que la seule stratégie de l’état hébreux, ou plus précisément de ces gouvernements successifs, soit l’asservissement des territoires palestiniens ; bien entendu , les mouvements pour la paix israéliens existent et le peuple n’est pas l’Autorité. Tout aussi affligeant, la complicité ou au mieux l’apathie des dirigeants du monde face à ces exactions. Ce ne sont pourtant pas les résolutions de l’ONU qui font défauts dans ce conflit. Quand un Etat outrepasse ses droits et fait fi des directives internationales, n’a t-on pas utilisé par ailleurs le terme « d’état voyou » ? Dans le cas présent on se demande bien pourquoi tant de bienveillance ?

Par Dan –  (en commentaire à l’article d’Alain Gresh  » « Gaza, “choc et effroi” »« )

untitled-1untitled-2

Source images

Publicités

3 réflexions sur “Nazisme Allemand vs Sionisme Israélien: Le poid des images

  1. On dit Israélien et non Israëlien.
    Quel est l’auteur de ce texte ?
    Quel est l’auteur du titre ?
    Quelle est la source des photos.

  2. Pingback: Barbarie du ghetto de Gaza « Monde en Question

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s